Projet Sigil Posts

Les attaques sur Fort Coastal ont cessé. Le général de l’Union retire ses hommes et concentre tous ses efforts sur la ferme de mi-chemin. Sous la pression, Sigfried a entamé une lente retraite à travers champs.

A contre cœur, je fais donner l’assaut de leur camp fortifié par les Compagnons de Pharaons. C’est un désastre. L’ennemi m’inflige une défaite honteuse, Ptolémée trouve la mort au combat et les restes de ses troupes peinent à se rassembler.

L’ennemi prend position au bas de la colline. Je pense qu’il ne donnera pas l’assaut avant d’avoir reçu le soutien de la garnison d’Ammonium. Je décide de laisser les deux groupes faire leur jonction et d’affronter un ennemi en surnombre plutôt que de prendre le risque de briser ma formation et perdre l’avantage du terrain dans un assaut précipité.

Les premiers rapports Aristotles m’apprennent que la ville de Paraitonion, proche de la frontière avec l’Egypte, est laissée sans défense ou presque. Seuls quelques milices formées à la hâte et mal équipées devraient s’opposer à mes troupes.

Et voilà qu’on suit Navi, la petite fée bleue, qui s’élance au travers d’une étroite vallée, sauvage et encaissée. Elle survole maintenant le village des Kokiris, virevolte d’un endroit à un autre, à la recherche du garçon sans fée. Ce garçon, c’est Link et à cet instant, ignorant du destin qui l’attend, il se perd dans un sombre cauchemar aux allures de rêve prémonitoire.

La caravane s’agite. Les hommes parlent de mauvais présages. Ils sont inquiets et fatigués. Moi aussi. Voilà des mois que nous sommes sur les routes… Il est temps que tout cela s’achève.