Catégorie : Voyager

J’ai pris la décision de relancer l’aventure Morrowind dans les jours ou les semaines à venir. Je sais d’ores et déjà que les choses avanceront lentement mais je ne suis pas pressé.

Ah… Morrowind… que de souvenirs… Vvardenfell, le Mont Écarlate, Vivec… des noms qui résonnent encore dans mon esprit, chargés d’émotions, empreints de mystères…

Sur Matthews Hill, la situation est désastreuse. Bee, en fuite, s’est replié sur la maison de pierre tandis que Bartow s’accroche à la colline. Sigfried est toujours retranché dans la ferme Robinson avec plus de cinq mille hommes sur le dos. Il a perdu près de trois cents hommes pour quatre cents tués et manque de munitions.

La retraite de Kemper s’effectue en bon ordre et la cavalerie de Jenifer, après avoir dispersé les servants d’artillerie menace les arrières de ses poursuivants qui hésitent sur la conduite à tenir. J’en profite pour replier Sigfried à la suite de Kemper.

Les attaques sur Fort Coastal ont cessé. Le général de l’Union retire ses hommes et concentre tous ses efforts sur la ferme de mi-chemin. Sous la pression, Sigfried a entamé une lente retraite à travers champs.

Et voilà qu’on suit Navi, la petite fée bleue, qui s’élance au travers d’une étroite vallée, sauvage et encaissée. Elle survole maintenant le village des Kokiris, virevolte d’un endroit à un autre, à la recherche du garçon sans fée. Ce garçon, c’est Link et à cet instant, ignorant du destin qui l’attend, il se perd dans un sombre cauchemar aux allures de rêve prémonitoire.

J’ai lancé tant de partie de Morrowind que mes premiers pas se feront en pilote automatique. C’est fastidieux. Je sais exactement de quoi seront faites les deux prochaines heures… Heureusement que Dravel Sarethi ne le sait pas.