Projet Sigil Posts

Et voilà qu’on suit Navi, la petite fée bleue, qui s’élance au travers d’une étroite vallée, sauvage et encaissée. Elle survole maintenant le village des Kokiris, virevolte d’un endroit à un autre, à la recherche du garçon sans fée. Ce garçon, c’est Link et à cet instant, ignorant du destin qui l’attend, il se perd dans un sombre cauchemar aux allures de rêve prémonitoire.

La caravane s’agite. Les hommes parlent de mauvais présages. Ils sont inquiets et fatigués. Moi aussi. Voilà des mois que nous sommes sur les routes… Il est temps que tout cela s’achève.

Je me rappelle de cette nuit… du bruit de l’orage… de cette cave, froide et humide… et de la douleur, sourde, terrible, qui me labourait le crâne.

J’ai lancé tant de partie de Morrowind que mes premiers pas se feront en pilote automatique. C’est fastidieux. Je sais exactement de quoi seront faites les deux prochaines heures… Heureusement que Dravel Sarethi ne le sait pas.

J’ai passé une partie de l’après-midi à errer entre les habitations, posant des questions à droite et à gauche. En dehors du bureau des taxes et de l’auberge, il n’y a pas grand-chose qui soit digne d’intérêt ici

J’ai pris la décision de relancer l’aventure Morrowind dans les jours ou les semaines à venir. Je sais d’ores et déjà que les choses avanceront lentement mais je ne suis pas pressé.