Kassandra

Kassandra est une misthios, une mercenaire, solitaire et désabusée, hantée par son passé.

De son enfance, elle ne conserve que des souvenirs amers et la pointe d’une lance brisée qui aurait appartenu à son grand-père, Léonidas Ier, celui-là même qui conduisit les trois-cents aux Thermopyles.

Jetée au bas du Mont Taygète par son père alors qu’elle n’est encore qu’une enfant et laissée pour morte, elle parvient à fuir Sparte pour trouver refuge sur l’île de Kephallonia.

Elle ne survit à cet exil que grâce à la rude éducation qu’elle a reçue, l’agogé, qui fait d’elle une guerrière endurcie et pragmatique.

L’arrivée sur l’île d’un mystérieux athénien qui cherche à s’offrir ses services va la placer sur la piste de sa mère disparue et du culte de Kosmos, une secte en quête de pouvoir, infiltrée dans tous les milieux de la société grecque.

A bord de l’Adrestia, une trirème rapide et éprouvée par le temps, Kassandra parcours la mer Egée, à la recherche de réponses tandis que la guerre du Péloponnèse fait rage.

Acharnée, et en dépit des efforts du culte de Kosmos qui semble beaucoup s’intéresser à ceux de sa lignée, Kassandra retrouvera son père, sa mère et son frère et, les dieux aidant, parviendra à reconstruire cette famille qui lui a tant fait défaut.

Cette odyssée, c’est celle d’une guerrière farouche, violente et pragmatique mais aussi sensible et courageuse.

D’Athènes à Sparte, de Corinthe à Argos, ce fut un beau voyage.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *